Groupe de Parole de Pères en Prison

De quoi s’agit-il ?

L’APME médiation anime, depuis 2009, à la maison d’arrêt de Bois d’Arcy, des groupes de parole pour les détenus qui sont pères de famille. 

Ces groupes de parole, fermés d’environ 8 personnes, ont lieu chaque semaine.

Comment cela se déroule ?

Tout d’abord, chaque personne qui a formulé une demande de participation peut bénéficier d’un entretien individuel préalable. Cet entretien est l’occasion de confirmer son engagement dans le processus proposé.

Puis, le groupe de parole ainsi formé se réunit sur cinq séances de travail de deux heures chacune. 

Enfin, suite aux cinq séances en groupe, au cours d’un nouvel entretien individuel, chaque personne peut évaluer le chemin personnel réalisé. 

Depuis 12 ans, environ 520 pères ont participé à ces différents groupes. 

Que permet l’intervention de médiateurs familiaux en milieu carcéral ?

Cette action a pour objectif de soutenir ces pères dans leur rôle de parent. Ainsi, le travail en groupe de parole, animé par 2 médiateurs familiaux de l’APME Médiation, permet de :

– Donner une place à la dimension de la parentalité et la faire exister dans le milieu carcéral;

– Établir/rétablir des relations familiales et trouver/retrouver concrètement un mode d’exercice de son autorité parentale;

– Intégrer la question de la parentalité dans le projet de réinsertion;

– Soutenir l’acceptation des changements, pertes et possibles désillusions;

– Anticiper la confrontation à la réalité de la réorganisation familiale. 

De plus, depuis 2018, l’APME Médiation anime plusieurs séances annuelles d’information et d’échange autour de la parentalité. Une séance à la maison d’arrêt de Bois d’Arcy regroupe environ 14 pères de famille détenus.  

En conclusion, ces actions contribuent à faire connaître et faciliter l’accès à une médiation entre le parent incarcéré et l’autre parent. La médiation familiale accompagne la renégociation des places et rôles parentaux dans la famille dans le contexte des contraintes et conséquences de l’incarcération. Elle ouvre à une parole dans la famille sur la rupture que constitue l’incarcération et à la co-construction de décisions adaptées à la réorganisation familiale.

Copyright 2020 APME Médiation All Rights Reserved